Licenciement : quel est le rôle du CSE ?

par | 20 Oct 2021 | Actus CSE

Le code du travail ne dit rien de la mission du CSE (Comité Social et Économique) en cas de licenciement. Pour autant, cette instance a un rôle crucial de consultation pour l’entreprise, ainsi qu’un rôle non moins important d’accompagnement pour les salariés.

Les licenciements peuvent avoir lieu pour plusieurs raisons, qu’elles soient économiques ou non. Et, pour chaque cas rencontré, le CSE intervient et remplit des fonctions très précises.

Rôle du CSE auprès du salarié lors du licenciement

Le CSE assiste le salarié tout au long de la procédure de licenciement

Évoquons tout d’abord l’intervention du CSE auprès du salarié licencié. Chaque salarié a en effet le droit d’être assisté lors de chaque étape de cette procédure, par un élu du Comité. La plupart du temps, le salarié requiert ce droit et demande à un élu d’être présent à ses côtés.

Avant l’entretien de licenciement

Tout d’abord, avant l’entretien de licenciement, lors d’une entrevue préalable. Cette rencontre est l’occasion pour le salarié d’apprendre les différentes étapes qui vont suivre, de connaître ses droits et, également, d’exposer les faits en détail. En effet, l’élu du CSE a besoin de savoir précisément toutes les informations utiles afin de préparer le salarié. Avec ces informations, il peut lui présenter les différentes options qui s’ouvrent à lui et, ensemble, ils entament alors une discussion afin d’élaborer la meilleure stratégie.

Lors de l’entretien delicenciement

Puis, lors de l’entretien préalable au licenciement, avec l’employeur, l’élu du CSE est encore présent au côté du salarié. Cette étape essentielle de la procédure est souvent la plus compliquée à vivre pour le salarié. Ainsi, le représentant du Comité peut écouter tout ce qui se dit entre l’employeur et l’employé, peut demander des précisions à l’employeur, compléter celles du salarié. Il n’est donc pas un simple spectateur et a droit à la parole pour le bien du salarié. À ce titre, il est très important pour l’élu de prendre des notes tout au long de l’entretien, et de les conserver le temps que dure la procédure.

Après l’entretien delicenciement

Enfin, après l’entretien, il reste une étape importante de débriefing. Pendant cette entrevue, l’élu revient sur l’entretien et en fait un point précis, puis explique ou redit au salarié ce qui se passer ensuite pour lui.

Dans tous les cas, l’élu prend des notes depuis le moment où il est averti du prochain licenciement, jusqu’après l’entretien et les étapes qui suivent. Il peut ainsi conserver ce qui s’est passé, en rendre compte, revenir dessus au besoin, et défendre au mieux le salarié tout au long du processus de licenciement.

Rôle du CSE auprès du chef d’entreprise lors du licenciement

Le CSE est consulté par l’employeur dans plusieurs cas

Mais un représentant du CSE n’a pas que cette mission lorsque l’on parle licenciement dans une entreprise. En effet, outre le fait de remplir son rôle d’accompagnateur pour les salariés, il est également un consultant pour l’employeur.

Ce dernier doit consulter le Comité dans plusieurs cas de figure :

  • Lors d’un licenciement économique impliquant entre 2 et 9 salariés, sur une période de 30 jours
  • Lors d’un licenciement économique de plus de 10 salariés, sur une période de 30 jours
  • Après une déclaration d’inaptitude du salarié par la médecine du travail

La consultation du Comité est essentielle afin d’apporter tout renseignement utile relatif au projet de licenciement collectif. Il se prononce ainsi sur divers sujets : raisons économiques, nombre de licenciements que l’on peut envisager, les catégories professionnelles concernées par la réduction du personnel projetée…

Il doit également se prononcer sur les critères d’ordre des licenciements, ainsi que sur le calendrier prévisionnel de cette procédure. Afin de rendre son avis, le CSE a un mois. Cette procédure reste la même, que le licenciement économique concerne 10 salariés ou plus. Les délais et les critères étudiés restent les mêmes.

Dans le cadre d’un licenciement pour inaptitude, l’élu du CSE doit être consulté par l’employeur et donner un avis sur la ou les proposition(s) de reclassement et peut à son tour faire des propositions. Dans son rôle d’accompagnant, il explique au salarié quelles peuvent être ses voies de recours.

D’une manière générale, les représentants du personnel agissent en amont. Ils connaissent certains risques et sont là pour prévenir certaines situations. Si cela ne suffit pas, bien sûr ils favorisent un reclassement satisfaisant et, si le licenciement est maintenu, facilitent autant que possible la réparation des préjudices subis par l’employé licencié.

Ces attributions ne sont qu’une partie des missions d’un CSE, qui a un rôle bien plus large dans une entreprise. Rappelons qu’un CSE peut être mis en place dans une entreprise dès lors qu’elle a 11 employés et que ses attributions sont définies en fonction du nombre de salariés.

Découvrez notre article dédié au rôle d’un CSE pour en savoir plus.

Intéressé parce que vous avez lu, mais vous souhaitez une information personnalisée ?

Posez nous votre question et nous essayerons de trouver la réponse qui vous correspondra le mieux.

Autres ressources à lire

Quel est le rôle du CSE ?

Quel est le rôle du CSE ?

Le CSE, le Comité social et économique est une instance unique, qui vient intégrer et remplacer les Délégués du Personnel, le Comité d'Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail, le Comité...

lire plus